Revue de presse des fourmis 2017

Mise à jour le 30-Oct-2017

Les nouveautés d'octobre : Boris Cyrulnik / Le déclin des insectes / Phéromone sexuelle frelon asiatique / Fondatrices de Lasius niger / Expulsion et relogement de fourmis rousses / El cazador de cerebros /

Amphotis myrmécophile / Araignées plus voraces que l'homme / Araignée sauteuse / Blob / Bourdons en voie de disparition / Bourdons qui jouent au ballon /  Casse-graine / El cazador de cerebros / Cercles de fées / CO2 / CRISPR-fourmis-mutantes / Curieux de nature / Boris Cyrulnik / Le déclin des insectes / Dispersion des fourmis invasives / Dossiers clés de la science : les fourmis / Drones / Espèces (revue) / Étonnants envahisseurs / Exposition à Tours / Expo fourmis à Genève / Evacuation sanitaire / Evolution de l'agriculture chez les attines / Expo sur les fourmis à Tours / Expulsion et relogement de fourmis rousses / Ferda la fourmi / Fondatrices de Lasius niger / Fourmi folle jaune / Formicoxenus / Fourmis agricultrices / Fourmis paresseuses / Guêpe émeraude / Hormigas / Hydrocarbures frelon asiatique / Des insectes au menu /L'intelligence animale / L'intelligence individuelle et collective des fourmis / Mille milliards de fourmis / Myrmoteras fourmis à mâchoires piège / Nectar qui rend accro / Oecophylles / Orientation Génies orientation / Outils utilisés par des fourmis / Paresse ouvrièrePhéromone sexuelle frelon asiatique / Phtalates fourmis / Phtalates en Guyane / Encore phtalates Guyane / Plantes et bourdons / Prédatrices au fond du trou / Sociétés animales - fourmis / Staphylins myrmécophiles / Vision des fourmis / Radiohead / Samu / La Tête au carré / Top 10 des nouvelles espèces / Tours de la fourmi de feu / Tyrannosaures


El cazador de cerebros - Extincion o salvacion. Une émission télé (en espagnol) où parlent deux myrmécologues : Elena Angulo sur la fourmi d'Argentine dans le parc de Donana et Edward O Wilson, le créateur du concept de biodiversité. 26min.


Expulsion et relogement de fourmis rousses en Écosse

par Alain Fraval - Epingles n° 1203, octobre 2017. Les colonies de Formica lugubris sont déplacées pour construire une route. Opération réalisée avec succès. Cela s'est fait beaucoup autrefois, en particulier en Italie.


Les reines fondatrices de Lasius niger sont capables de dépecer et d’enlever le corps d’autres reines au début de la colonie afin d’éviter les infections par les pathogènes. Travail dans le labo de Sylvia Cremer en Autriche sur l'immunité sociale.

Voir
- https://actualite.housseniawriting.com/science/biologie/fourmis/2017/10/13/la-reine-des-fourmis-enterre-les-corps-pour-eviter-les-infections/24365/
- Pull D., Cremer S. (2017). Co-founding ant queens prevent disease by performing prophylactic undertaking behaviour. BMC Evolutionary Biology. https://bmcevolbiol.biomedcentral.com/articles/10.1186/s40359-017-0201-4


Phéromone sexuelle frelon asiatique. Selon Alain Fraval "James Nieh de l’université de Californie à San Diego (États-Unis) et ses collaborateurs de l’Académie des sciences chinoise et de l’université agronomique du Yunnan viennent de décrire la composition de la phéromone d’attraction sexuelle. La gyne (femelle) la produit par des glandes ventrales." Voir Epingles 2017

Wen, P., Y.-N. Cheng, S.-H. Dong, Z.-W. Wang, K. Tan and J. C. Nieh (2017). The sex pheromone of a globally invasive honey bee predator, the Asian eusocial hornet, Vespa velutina. Scientific Reports 7(1): 12956. 10.1038/s41598-017-13509-7


Le déclin des insectes serait considérable. Selon Hallmann et al (2017, voir Foucart 2017 et Fraval 2017) il serait de près de 80%. Voir Biodiversité

- Foucart, S. (2017). Le déclin des insectes atteindrait 80% en trente ans. Le Monde 20 octobre 2017. p. 6. Pdf
- Hallmann, C. A., M. Sorg, E. Jongejans, H. Siepel, N. Hofland, H. Schwan, W. Stenmans, A. Müller, H. Sumser, T. Hörren, et al. (2017). More than 75 percent decline over 27 years in total flying insect biomass in protected areas. PLoS ONE 12(10): e0185809. 10.1371/journal.pone.0185809
- Fraval A. (2017). Désespérément propres. Epingles n° 1199.


Boris Cyrulnik dans La grande librairie du 14 septembre 2017 en réponse à une question de Busnel sur ses passe-temps favoris, a répondu à peu près ceci : "Je me souviens avoir passé des heures à observer les fourmis. C'est une vocation de paresseux parce qu'on observe les fourmis couché et cette position couchée me convenait et il se passait des phénomènes fantastiques, des aviations de fourmis qui décollaient, on voyait des vols d'oeufs, on voyait une science-fiction extraordinaire avec les fourmis. J'ai passé des heures extraordinaires avec les fourmis."


Encore les fourmis flemmardes !

On avait déjà des infos sur cette question. Charbonneau apporte plus de précisions (Charbonneau et al 2017) : il montre toujours chez Temnothorax rugatulus qu'effectivement 40% des ourvrières sont inactives. Si on enlève des fourrageuses elles sont remplacées par des inactives. Mais si on enlève des inactives cela ne change rien. Les inactives sont peut-être aussi un garde-mager car elles ont un abdomen distendu, mais cela reste à vérifier. La conclusion de Charbonneau est que les inactives sont avant tout une réserve potentielle. (voir Fourmi travailleuse)

- Charbonneau, D., C. Poff, H. Nguyen, M. C. Shin, K. Kierstaed and A. Dornhaus (2017). Who Are the “Lazy” Ants? The Function of Inactivity in Social Insects and a Possible Role of Constraint: Inactive Ants Are Corpulent and May Be Young and/or Selfish Integr Comp Biol icx029.


Phase IV, célèbre film de fiction de Saul Bass (1974) qui ressort en version restaurée à Paris en septembre 2017. Voir Libération du 12 septembre.

Les fourmis de l'enfer découvertes dans de l'ambre de Birmanie, du Crétacé (98 millions d'années) par Philip Barden. Elle est appelée Linguamyrmex vladi gen.n. sp.n. Ses mandibules sont creuses pour aspirer l'hémolymphe de leurs proies.
- Barden, P., H. W. Herhold and D. A. Grimaldi (2017). A new genus of hell ants from the Cretaceous (Hymenoptera: Formicidae: Haidomyrmecini) with a novel head structure. Systematic Entomology 42(4): 837-846. 10.1111/syen.12253. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/syen.12253/full (libre d'accès)
- Rivoire, C. (2017) Une fourmi armée de lances métalliques et à l’aspect vampirique a été découverte. sciencepost.fr, 12 septembre 2017, p. https://sciencepost.fr/2017/09/nouvelle-espece-de-fourmi-provenance-enfers-decouverte-fourmi-armee-de-lances-metalliques-a-laspect-de-vampire-decouverte/


Des fourmis mutantes obtenues avec CRISPR ! De quoi alimenter le buzz dans les mois à venir !!

En mars 2017, Elizabeth Pennisi, rédactrice de Science publiait online un commentaire avec une vidéo sur le travail du labo de Daniel Kronauer à New York qui venait d'obtenir des fourmis mutantes de Ooceraea (Cerapachys) biroi. J'ai cherché la publication que je n'ai pas trouvé. J'ai demandé à plusieurs personnes qui n'avaient rien vu non plus. Le 10 août, la revue Cell publiait deux articles sur l'utilisation de CRISPR pour inhiber un gène de l'olfaction, l'un d'eux sur la fourmi clonale Ooceraea (Cerapachys) (Trible et al 2017) et l'autre sur Harpegnathos saltator (Yan et al 2017) accompagnés d'un commentaire de D. Friedman et D. gordon (Friedman et al 2017). En fait, j'ai eu plus d'explications par Romain Libbrecht qui a travaillé avec Kronauer : quand celui-ci a appris qu'un autre labo se lançait sur les CRISPR de fourmis, il a déposé le travail sur Ooceraea sur un site qui accepte les pré-publications. C'est public, c'est pratiqué souvent dans des disciplines comme la physique. Cela permet d'avoir les réactions des lecteurs et évite les commentaires anonymes des reviewers que l'on a tous subis... Cell a évité la polémique en publiant le même jour les deux articles.

Ooceraea (Cerapachys) biroi est une fourmi clonale (clonal raider ant) sans reines dont l'étude a démarré à Villetaneuse par Pierre Jaisson et ses élèves. Elle a un cycle à deux phases, sédentaire puis avec des raids. Toutes les ouvrières sont fertiles. L'équipe de Kronauer a inhibé dans les oeufs un gène orco, qui produit une protéine permettant l'olfaction. Les fourmis normales pondent 6 oeufs toutes les 2 semaines, les transgéniques seulement 2. Elles meurent au bout de 2-3 mois et les normales au bout de 6-8 mois. Elles ont perdu leur sociabilité et sont perdues dans le nid.

    

       

Je pense que c'est Jurgen Liebig qui a incité l'autre labo de New York à se lancer sur les Harpegnathos, fourmis d'Inde. Ces fourmis sont connues pour leurs gamergates. Le blocage du même gène orco perturbe la formation du lobe antennaire et de la perception des odeurs.

Voir
- Friedman, D. A., D. M. Gordon and L. Luo (2017). The MutAnts Are Here. Cell 170(4): 601-602. 10.1016/j.cell.2017.07.046
- Pennisi, E. (2017) World’s first genetically modified ants shed light on how complex insect societies evolved science.org, 8 March 2017, p. DOI: 10.1126/science.aal0880. http://www.sciencemag.org/news/2017/03/world-s-first-genetically-modified-ants-shed-light-how-complex-insect-societies-evolved. Pdf
- Trible, W., L. Olivos-Cisneros, S. K. McKenzie, J. Saragosti, N.-C. Chang, B. J. Matthews, P. R. Oxley and D. J. C. Kronauer orco Mutagenesis Causes Loss of Antennal Lobe Glomeruli and Impaired Social Behavior in Ants. Cell 170(4): 727-735.e710. 10.1016/j.cell.2017.07.001
- Yan, H., C. Opachaloemphan, G. Mancini, H. Yang, M. Gallitto, J. Mlejnek, A. Leibholz, K. Haight, M. Ghaninia, L. Huo, et al. An Engineered orco Mutation Produces Aberrant Social Behavior and Defective Neural Development in Ants. Cell 170(4): 736-747.e739. 10.1016/j.cell.2017.06.051

Voir aussi
- Peeters, C. and B. Hölldobler (1995). Reproductive cooperation between queens and their mated workers: the complex life history of an ant with a valuable nest. Proc. Natl. Acad. Sci. U.S.A. 92: 10977-10979 (
Harpegnathos)
- Ravary, F. (2003). Comportement et organisation sociale de la fourmi parthénogénétique
Cerapachys biroi (Forel), These de Doctorat de l'Universite Paris Nord, Biologie du Comportement.


Bert Hölldobler revient à ses premières amours et publie un gros article sur la vie d'Amphotis marginata, coléoptère myrmécophile de Lasius fuliginosus.

Voir
- l'épingle d'Alain Fraval
(septembre 2017)
- Hölldobler, B. and C. L. Kwapich (2017). Amphotis marginata (Coleoptera: Nitidulidae) a highwayman of the ant Lasius fuliginosus. PLoS ONE 12(8): e0180847. 10.1371/journal.pone.0180847


Un numéro spécial de "Dossiers clés de la science : les fourmis" vient de paraître (août 2017, 7,95€, d ossier de Céline Sivault. Editeur ESI Euro Services Internet). C'est apparemment une réédition du même dossier science "fourmis" paru en septembre 2013 et de l'édition spéciale de son propre livre (L'univers fascinant des fourmis, éditions ESI, paru en 2014).

         

C'est très bien fait pour des débutants, et on y apprend toujours des choses ! Il y des notions modernes intéressantes et des découvertes récentes. Avec une lecture rapide je n'ai trouvé qu'une erreur de typographie (Formica polynecta au lieu de F. polyctena p. 118). On y parle des français Luc Passera (Pheidole, p.46), Thibaud Monnin (Dinoponera, p.78), Alain Dejean (Azteca et Allomerus, p. 93-94) et Tatiana Giraud (fourmi d'Argentine, p. 115 - attention il y a une troisième supercolonie en Corse et près de Toulon - voir Fourmi d'Argentine).

Une petite précision : l'auteur écrit que Formicoxenus nitidulus vit dans les nids de Formica "tributaires de leur famille d'accueil pour s'alimenter grâce aux trophalalxies généreusement offertes !" (Page 143). En fait, ceci est valable pour les Formicoxenus provancheri parasites de Myrmica en Amérique du Nord  que l'on appelle fourmis shampouineuses (voir Passera et Aron 2005, p. 266-7) alors que les F. nitidulus d'Europe n'ont que des relations très rares avec leurs hôtes (Hölldobler et Wilson 1990, p. 465) - voir Fourmis shampouineuses.


On vient de montrer que le frelon asiatique invasif en France, malgré une grande homogénéité génétique, présente malgré tout des variations de profils cuticulaires, indiquant une grande flexibilité de la signature chimique (Gévar et al 2017).

- Gévar, J., A.-G. Bagnères, J.-P. Christidès and E. Darrouzet (2017). Chemical Heterogeneity in Inbred European Population of the Invasive Hornet Vespa velutina nigrithorax. Journal of Chemical Ecology 43: 763–777. 10.1007/s10886-017-0874-4


Encore des fourmis à mâchoires piège : Myrmoteras. Pdf


Du nouveau sur les oecophylles dont la présence enrichit en azote la plante support.

- Pinkalski, C., C. Damgaard, K.-M. V. Jensen, R. Peng and J. Offenberg (2016). Macronutrient Exchange Between the Asian Weaver Ant Oecophylla smaragdina and Their Host Plant. Ecosystems 19(8): 1418-1428. 10.1007/s10021-016-0013-z
- Fraval, A. (2017) Les ouvrières tisserandes engraissent... inra.fr/opie-insectes, août 2017, p. http://www7.inra.fr/opie-insectes/epingle17.htm. Pdf


Les formes de vie primitives. La tête au carré, France Inter du 28 août 2017. Avec Audrey Dussutour. Réécouter. On y parle du blob, le Physarum polycephalum et de l'amibe sociale Dictyostellium discoideum. Il n'est pas une cellule géante comme le blob, il a juste la taille d’un globule blanc. Mais sa particularité est d'être unicellulaire et pluricellulaire. Il est une colonie de millions de cellules qui coopèrent entre elles et on dit qu’il est « une amibe sociale ».


La n° 25 de la revue "Espèces" vient de paraître avec des articles sur les "Alliances et mésalliances tropicales"

et en cadeau La chronique de Raymond le bousier en prise avec un oiseau mangeur de guêpes, le caracaca (la planche compète)

      

Quelques titres :

• Introduction : ronde des échanges en forêt guyanaise par Bruno Corbara (université Clermont Auvergne/CNRS).
• Des arbres et des fourmis : échanges de bons procédés par Céline Leroy (AMAP/IRD), Jérôme Orivel (EcoFog/CNRS), Alain Dejean (professeur émérite, université Paul Sabatier, Toulouse) et Bruno Corbara (université Clermont Auvergne/CNRS).
• Des "jardins du Diable" dans l'est amazonien par Stanislas Talaga (institut Pasteur), Hadrien Lalagüe (INRA) et Alex Salas-Lopez (CNRS).
• Des fourmis et des guêpes : les liaisons dangereuses par Bruno Corbara (université Clermont Auvergne/CNRS), James M. Carpenter (American museum of Natural History) et Alain Dejean (professeur émérite, université Paul Sabatier, Toulouse).
• Des guêpes et des oiseaux : le dénicheur de guêpes par Sean McCann (université de Toronto), traduction Bruno Corbara.


Des livres intéressants

Des insectes au menu, de Vincent Albouy avec Jean-Michel Chardigny, Editions Quae 2016. 144p.

L'intelligence animale, d'Emmanuelle Pouydebat, Odile Jacob (2017), 212p.

Étonnants envahisseurs. Ces espèces venues d'ailleurs, de Vincent Albouy (2017), Ed Quae


Encore les phtalates sur les fourmis   (Réseau Environnement Santé n°30, juillet 2017)


Fourmis paresseuses

Le Monde du 19 juillet revient sur la publication de Insect Science (Ferral et al 2017) avec une vidéo sans intérêt montrant des fourmis rousses "Chez les fourmis, il y a les ouvrières et les paresseuses". "Chez les fourmis, il y a les travailleuses, celles qui s’activent. Et il y a les autres, les inactives qui profitent du travail des autres. Ces observations ont été mises en avant par une équipe de chercheurs de l’université de sciences et technologie du Missouri, parues dans la revue Insect Science en février 2017. Ils ont également constaté que plus la colonie était grande, plus il y avait d’inactives. Cela permettrait d’économiser l’énergie de la fourmilière et la nourriture. Mais également d’avoir des troupes disponibles en cas d’urgence." Noter que les paresseuses sont aussi des ouvrières et que les inactives ne "profitent" pas du travail des autres !

Le Nouvel Obs reprend cet article avec plus de détails en citant le travail plus ancien de Charbonneau (Fritz 2017).

Voir La fourmi travailleuse

- Charbonneau, D. and A. Dornhaus (2015). Workers ‘specialized’ on inactivity: Behavioral consistency of inactive workers and their role in task allocation. Behavioral Ecology and Sociobiology 69: 1459-1472. 10.1007/s00265-015-1958-1
- Ferral, N., K. Holloway, M. Li, Z. Yin and C. Hou (2017). Heterogeneous activity causes a nonlinear increase in the group energy use of ant workers isolated from queen and brood. Insect Science: n/a-n/a. 10.1111/1744-7917.12433
- Fritz, J.-P. (2017) VIDEO. Certaines fourmis ont un job difficile : ne rien faire. tempsreel.nouvelobs.com, 18 juillet 2017. http://tempsreel.nouvelobs.com/sciences/20170718.OBS2242/video-certaines-fourmis-ont-un-job-difficile-ne-rien-faire.html. Pdf


Les tours de la fourmi de feu

Solenopsis invicta encore à la une de l'actualité avec un article très matheux (Phoneko et al 2017, voir Castells 2017a et b, voir aussi Demeure 2017). Ces fourmis connues pour faire des radeaux en cas d'inondation sont capables de faire des tours autour d'une colonne de téflon. Il n'y a pas de commande centralisée mais des actes individuels simples. Ils ont modélisé cette construction et espèrent l'utiliser pour programmer des interactions entre robots.

     

- Castells, L. (2017a) Ant colonies flow like fluid to build tall towers. Nature, 12 July 2017, p. http://www.nature.com/news/ant-colonies-flow-like-fluid-to-build-tall-towers-1.22290?WT.ec_id=NEWS-20170720&spMailingID=54532717&spUserID=MTc2NjE5NzU3OQS2&spJobID=1203188657&spReportId=MTIwMzE4ODY1NwS2
doi:10.1038/nature.2017.22290 - avec interview de Guy Theraulaz
- Castells, L. (2017b). Une tour de fourmis. Pour la Science 479: p. 8. septembre 2017. Pdf
- Ant architecture: The simple rules of ant construction .Film sur Youtube  Images très spectaculaires.
- Demeure, Y. (2017) Le mystère des tours de fourmis de feu enfin élucidé ! sciencepost.fr, 16 juillet 2017, p. http://sciencepost.fr/2017/07/mystere-tours-de-fourmis-de-feu-enfin-elucide/ Pdf
- Phonekeo, S., N. Mlot, D. Monaenkova, D. L. Hu and C. Tovey (2017). Fire ants perpetually rebuild sinking towers. Royal Society Open Science 4(7). 10.1098/rsos.170475
 


Dispersion des fourmis invasives.          

Un article important de Cléo Bertelsmeier à Lausanne (avec Laurent Keller) a permis de montrer que les fourmis se sont dispersées sur le globe en suivant deux grandes vagues du commerce international, soit de 1850 à 1914 et de 1970 à nos jours (Affentranger 2017, Bertelsmeier et al 2017). On y apprend aussi qu'Acromyrmex octospinosus champignonniste de Guadeloupe considérée comme invasive ne l'est pas.

Les grandes périodes de dispersion :

Répartition de quelques espèces :        

Voir plus sur les fourmis invasives


Les araignées sauteuses du genre Myrmarachne (Salticide) ont des chélicères qui imitent les antennes de fourmis. Myrmarachne formicaria imite la démarche des fourmis. L'araignée se déplace sur ses 8 pattes mais s'arrête à plusieurs reprises pour soulever ses deux pattes avant, imitant ainsi les antennes des fourmis. Les prédateurs potentiels ne remarqueraient pas ces arrêts mais constateraient seulement la présence des "antennes" et confondraient ces araignées avec des fourmis. Elles tracent aussi des trajectoires sinueuses, ce qui les feraient ressembler à des fourmis qui suivraient des pistes de phéromones (Gevers 2017, Shamble et al 2017). En savoir plus sur les araignées et fourmis
- Gevers, L. (2017) Marcher comme des fourmis permettrait aux araignées d'échapper aux prédateurs. sciencesetavenir.fr, 18 juillet 2017. https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/insectes/le-mimetisme-chez-les-araignees-comme-strategie-de-survie_114827. Pdf
- Shamble, P. S., R. R. Hoy, I. Cohen and T. Beatus (2017). Walking like an ant: a quantitative and experimental approach to understanding locomotor mimicry in the jumping spider Myrmarachne formicaria. Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences 284(1858). 10.1098/rspb.2017.0308


Le samu des fourmis

Sciences et Avenir du juin nous présente un travail sur Megaponera analis (fourmi matabele, anciennement M. foetens), une ponérine spécialiste de prédation exclusive de termites qu'elle récoltent lors de raids spectaculaires. Après un raid les ouvrières ramènent au nid leurs soeurs blessées qui vont ainsi survivre. Cela est un bénéfice net pour la colonie (Frank et al 2017) Voir Comportement de secours


Diverses fourmis parasites rares peuvent être considérées comme fragiles et en danger si leurs hôtes sont en diminution. C'est sans doute le cas de Formicoxenus nitidulus parasite des Formica du groupe rufa (Harkonen et Sorvari 2017).

- Härkönen, S. K. and J. Sorvari (2017). Effect of host species, host nest density and nest size on the occurrence of the shining guest ant Formicoxenus nitidulus (Hymenoptera: Formicidae). Journal of Insect Conservation: 1-9. 10.1007/s10841-017-9986-y


Fourmis et CO2
Dans les forêt tropicales les fourmis et termites représentent 30% de la biomasse animale et 80% de la biomasse des Insectes. Ces insectes peuvent donc produire des "hot spots" de CO2. On a pu mesurer la quantité de CO2 émise par la respiration des fourmis et termites. Il apparait qu'ils participent de manière importante à la production de CO2 en forêt tropicale à Bornéo
(Ohashi et al 2017).

Ohashi, M., Y. Maekawa, Y. Hashimoto, Y. Takematsu, S. Hasin and S. Yamane (2017). CO2 emission from subterranean nests of ants and termites in a tropical rain forest in Sarawak, Malaysia. Applied Soil Ecology 117–118: 147-155. https://doi.org/10.1016/j.apsoil.2017.04.016


La fourmi folle jaune Anoplolepis gracilipes produit des oeufs alimentaires .. Voir plus de détails


Fourmi Tyrasonnaurus rex : Alain Fraval raconte l'histoire des fourmis tyrannosaures.


Audrey Dussutour et le Blob à la une de l'actualité .. Avec encore un nouvel article dans Le Monde du 21 juin

et La tête au Carré du 28 juillet 2017 : Ni plante ni animal ni champignon c'est le blob et c'est un organisme primitif .


Le top 10 des nouvelles espèces en 2017 : Le Monde du 24 mai signale que la fourmi Pheidole drogon en fait partie. Voir Fourmis dragons


La grande exposition "Mille milliards de fourmis" du Palais de la Découverte qui est allée à Rennes puis à Nantes part à Genève pour les 50 ans du Muséum d'Histoire Naturelle jusqu'au 7 janvier 2018. Le dépliant

   


Une fourmi nommée en l'honneur de Radiohead

Ana Ješovnik et Ted R. Schultz, de la Smithsonian Institution à Washington, pour rendre hommage à la musique et à l'engagement écologique des membres du groupe Radiohead ont baptisé radiohead une nouvelle espèce de Sericomyrmex. Cette nouvelle fourmi est une champignonniste primitive.

Miget, V. (2017) Une fourmi nommée en l'honneur de Radiohead. sciencesetavenir.fr, 27 avril 2017.


Encore les phtalates en forêt guyanaise

Fischetti, A. (2017). Forêt guyanaise, trésor en péril. Charlie Hebdo 12 avril 2017. Pdf


Une expo sur les fourmis à Tours    avec une conférence d'Alain Lenoir

Plus sur les expositions fourmis


Les araignées sont plus voraces que l'homme. On estime que les araignées sont les principaux prédateurs d'insectes dans le monde, cela pourrait être 400-800 millions de tonnes par an (poids frais) dont plus de 90% d'insectes ! Soit 1/1000 de la production biotique primaire. En forêt tropicale on a 17.3 g /m2/an, 0,6 dans les déserts, dans nos régions cela tombe à 3.6 mais en zone de monoculture à 0.25 car les araignées n'ont pas le temps de se réinstaller (Nyffeler et Birkhofer 2017). Je crois surtout qu'en monoculture il n'y a plus d'insectes ! La biomasse des araignées est estimée à 25 millions de tonnes (contre 280 millions pour les fourmis ! Hölldobler et Wilson 1994, c'est vieux ...) (Nyffeler et Birkhofer 2017).

- Hölldobler B, Wilson EO (1994) Journey to the ants: a story of scientific exploration. Harvard University Press, Cambridge
- Nyffeler, M. and K. Birkhofer (2017). An estimated 400–800 million tons of prey are annually killed by the global spider community. The Science of Nature 104(3): 30. 10.1007/s00114-017-1440-1
- Saint-Auguste, A. (2017). Les araignées sont plus voraces que l'homme. Sciences et Avenir 842, avril 2017: p. 26. Pdf

Voir plus sur Fourmis et araignées


L'origine des cercles de fées. En Namibie les cercles où la végétation est dénudée sont produits par des termitières qui mangent les racines des végétaux. La limite du cercle est la limite de la colonie. Les colonies sont très fermées.

Chauveau, L. (2017). L'origine des cercles de fées. Sciences et Avenir 841, Mars 2017: p. 20. Pdf
Voir Fourmis ingénieurs des écosystèmes


Des prédatrices au fond du trou. Sciences et Avenir, Hors Série avril/mai 2017, p53. Pdf

Hirtella physophora, arbre à fourmis de Guyane, abrite des fourmis Allomerus decemarticulatus qui creusent un réseau de galeries avec des trous réguliers au fond desquels se tient une fourmi aux aguets.

Voir Allomerus, des fourmis tortionnaires


Le nectar qui rend accro. Sciences et Avenir, Hors Série avril/mai 2017, p53. Pdf

En Amérique centrale, l'acacia corne de bœuf (Acacia cornigera) a pour hôte la fourmi Pseudomyrmex ferrugineus. Adulte, elle ne sécrète quasiment pas d'invertase, une enzyme qui dégrade le saccharose en glucose et fructose assimilés aisément par l'organisme. L'acacia au contraire synthétise l'invertase. Son nectar contient donc du fructose et du glucose, pour alimenter les fourmis. Cependant, les larves de Pseudomyrmex fabriquent de l'invertase mais perdent cette capacité après l'émergence. Cela est du à une enzyme, la chitinase, du nectar de l'arbre qui inhibe la sécrétion d'invertase chez la fourmi adulte. Les fourmis sont donc dépendantes de l'arbre, une forme d'esclavage selon Barthélémy (Bartélémy 2013) ou "le nectar qui rend accro" selon Sciences et Avenir (Bouyssou 2017).

Voir Fourmis et acacias


Les bourdons et le ballon (suite). Tassart, A.-S. (2017). Les bourdons sont les champions du ballon rond. Science et Avenir 842, Avril 2017: p. 71. Pdf (voir Bourdons qui jouent au ballon)


Evacuation sanitaire

Megaponera analis (anciennement M. foetens) est une ponérine spécialiste de prédation exclusive de termites qu'elle récoltent lors de raids spectaculaires. Après un raid les ouvrières ramènent au nid leurs soeurs blessées qui vont ainsi survivre. Cela est un bénéfice net pour la colonie (Frank et al 2017 ; voir Roy 2017 avec interview d'Alain Lenoir). Voir Comportement de secours chez les fourmis.

Voir
- Frank, E. T., T. Schmitt, T. Hovestadt, O. Mitesser, J. Stiegler and K. E. Linsenmair (2017). Saving the injured: Rescue behavior in the termite-hunting ant Megaponera analis. Science Advances 3(4). 10.1126/sciadv.1602187. Article libre de droits  Avec une vidéo
- Roy, S. (2017). Les fourmis, as de l'évacuation sanitaire. Le Figaro 13 avril 2017. http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/04/12/01008-20170412ARTFIG00344-les-fourmis-as-de-l-evacuation-sanitaire.php. Pdf

Voir plus sur le comportement de secours


Evolution de l'agriculture chez les champignonnistes.

Une étude de généalogie des fourmis de forêt tropicale d'Amérique du Sud a confirmé l'apparition de l'agriculture il y a 55 à 65 millions d'années. Pourtant, longtemps ces fourmis se sont contentées de cueillir et se nourrir des champignons sauvages. Il a fallu attendre il y a 30 millions d'années pour franchir le grand pas de la culture dans le nid avec domestication de cultivars spécifiques. Cela serait apparu dans des zones plus sèches (Branstetter et al 2017, voir Roy 2017).

Voir
- Branstetter, M. G., A. Ješovnik, J. Sosa-Calvo, M. W. Lloyd, B. C. Faircloth, S. G. Brady and T. R. Schultz (2017). Dry habitats were crucibles of domestication in the evolution of agriculture in ants. Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences 284(1852). 10.1098/rspb.2017.0095

- Roy, S. (2017). Pour l'agriculture, 30 millions d'années d'avance sur l'homme. Le Figaro 13 avril 2017. p. 11. Pdf


Les plantes dopées par les bourdons. C'est fantastique : quand les fleurs de Brassica rapa (moutarde) sont visitées et pollinisées par des bourdons elles se portent mieux et ont une meilleure croissance, des fleurs plus parfumées et elles reflètent mieux les ultraviolets comparée à celle des mêmes plantes visitées par des syrphes peu pollinisateurs. Ces moutardes en présence de syrphes s'adaptent en augmentant l'autopollinisation (Le Monde 2017, article de Gervasi et al 2017).

Voir
- Gervasi, D. D. L. and F. P. Schiestl (2017). Real-time divergent evolution in plants driven by pollinators. Nature Communications 8: 14691. 10.1038/ncomms14691
http://www.nature.com/articles/ncomms14691#supplementary-information. (Libre de droits)
- Le Monde (2017). Les plantes dopées par les bourdons. Le Monde Science & Médecine Mercredi 22 mars 2017. p. 3. Pdf


L'intelligence individuelle et collective des fourmis. Antoine Wystrach et Audrey Dussutour du CRCA à Toulouse étaint invités à l'émission La tête au carré de France Inter le lundi 3 avril 2017. Le lien vers l'émission. Analyse de l'émission.


Les coléoptères staphylins myrmécophiles des Eciton (fourmis légionnaires). Une étude très complète de ces nombreux staphylins Aleocharinae qui imitent les fourmis morphologiquement depuis 80 millions d'années et vivent sans problèmes dans les colonies (Maruyama et Parker 2017, voir Herzberg 2017). Parker avait déjà fait une revue des coléoptères myrmécophiles (2016).

Voir
- Herzberg, N. (2017). Des intrus chez les fourmis. Le Monde Science & Médecine 15 mars 2017. p. 8. Pdf

voir aussi http://www.lemonde.fr/sciences/article/2017/03/13/des-coleopteres-incognito-chez-les-fourmis_5093809_1650684.html#RFtXRRDTRB4dSpfp.99
- Maruyama, M. and J. Parker (2017). Deep-Time Convergence in Rove Beetle Symbionts of Army Ants. Current Biology. http://dx.doi.org/10.1016/j.cub.2017.02.030
- Parker, J. (2016). Myrmecophily in beetles (Coleoptera): evolutionary patterns and biological mechanisms. Myrmecological News 22: 65-108.


Bourdons qui apprennent à jouer au ballon. Bel article dans Science du labo de Lars Chittka qui décidément fait très fort en ce moment.

                 

Voir
- Herzberg, N. (2017). Les bourdons aussi apprennent à jouer au ballon. Le Monde Science et Techno 1er mars 2017 (avec vidéos). Pdf avec interview de Mathieu Lihoreau du CNRS Toulouse.
- Loukola, O. J., C. J. Perry, L. Coscos and L. Chittka (2017). Bumblebees show cognitive flexibility by improving on an observed complex behavior. Science 355(6327): 833-836. 10.1126/science.aag2360
- Tassart, A.-S. (2017a) VIDEO. Quand les bourdons mettent des "buts" pour montrer leur intelligence. sciencesetavenir.fr, 27 février 2017, p. https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/insectes/video-quand-les-bourdons-mettent-des-buts-pour-montrer-leur-intelligence_110902 Pdf
- Tassart, A.-S. (2017b). Les bourdons sont les champions du ballon rond. Science et Avenir 842, Avril 2017: p. 71. Pdf


Mille milliards de fourmis. Exposition au Muséum d'Histoire Naturelle de Nantes, jusqu'au 27 février. Réécouter Alain Bougrain-Dubourg qui en parle à la radio le 12 février 2017.


Des drones pour polliniser les fleurs. Jusqu'où ira-t-on ?


Ferda la fourmi qui sort sur les écrans


Les fourmis voient-elles à l'échelle moléculaire ? Science & Vie n°1193, février 2017, p. 121.


Les fourmis, génies de l'orientation. Le Monde Science & Médecine 1er février 2017. Cet article présente deux publications sur le retour au nid de fourmis avec des proies. Il s'agit de Nylanderia fulva, la fourmi folle d'Australie (Fonio et al 2016) et l'article compare ces données avec celles d'Antoine Wystrach sur Cataglyphis (voir plus bas). Il y a une interview de Thibaud Monin.

           

- Fonio, E., Y. Heyman, L. Boczkowski, A. Gelblum, A. Kosowski, A. Korman and O. Feinerman (2016). A locally-blazed ant trail achieves efficient collective navigation despite limited information. eLife 5: e20185. 10.7554/eLife.20185
- Herzberg, N. (2017). Les fourmis, génies de l’orientation. Le Monde Science et Médecine 1er février 2017. Pdf


Les nouveaux poisons de notre quotidien, France 5, mardi 31 janvier 2017 (aller à 1h24'38"). Vous pouvez aussi voir la séquence fourmis uniquement. Enquête sur les pertubateurs endocriniens avec une séquence sur les phtalates retrouvés sur les fourmis de Guyane, en particulier dans le parc des Nouragues.

Aux Nouragues avec notre ami Alain Dejean :               

Voir aussi phtalates et fourmis


Le livre sur les fourmis d'Europe vient d'être traduit en espagnol chez Omega (48€)

  


Une nouvelle exposition sur les fourmis au Muséum d'Histoire Naturelle de Tours ouvrira le 1er avril pour une année. Voir Expositions fourmis


La paresse ouvrière : une nouvelle épingle de l'OPIE (n° 1127, janvier 2017). Un nouvel article sur l'activité des Temnothorax rugatulus avec le % d'inactives en fonction de la taille des groupes et la dépense d'énergie correspondante. Voir l'Epingle Voir La fourmi travailleuse

- Ferral, N., K. Holloway, M. Li, Z. Yin and C. Hou (2016). Heterogeneous activity causes a nonlinear increase in the group energy use of ant workers isolated from queen and brood. Insect Science: n/a-n/a. 10.1111/1744-7917.12433


Casse-graine : une nouvelle épingle de l'OPIE (n° 1125, janvier 2017) à propos de l'utilisation des graines par les Pogonomyrmex. Voir l'Epingle Voir Fourmis moissoneuses

- Tschinkel, W. R. and C. L. Kwapich (2016). The Florida Harvester Ant, Pogonomyrmex badius, Relies on Germination to Consume Large Seeds. PLoS ONE 11(11): e0166907. 10.1371/journal.pone.0166907. Article source (gratuit)


L’extraordinaire sens de l’orientation des fourmis

Antoine Wystrach, nouveau au CRCA (CNRS à Toulouse) a les honneurs du journal du CNRS à la suite de son dernier article sur l'orientation des Cataglyphis et Melophorus d'Australie. Son article fait un super buzz, repris pas de nombreux médias internet y compris Le quotidien du peuple et Nature !!

Une vidéo : How Ants Use Vision When Homing Backward/ Curr. Biol., Jan. 19, 2017 (Vol. 27, Issue 3)  

En savoir plus sur le GPS des fourmis

- Schwarz, S., M. Mangan, J. Zeil, B. Webb and A. Wystrach (2017). How Ants Use Vision When Homing Backward. Current Biology in press. 10.1016/j.cub.2016.12.019 (libre accès)
- Herzberg, N. (2017). Les fourmis, génies de l’orientation. Le Monde Science et Médecine 1er février 2017. Pdf


Le bourdon Bombus affinis en voie de disparition aux USA vient d'être classé comme animal à protéger par Barack Obama en janvier 2017 (Foucart 2017)

- Foucart, S. (2017). Le premier président vert. Les années Obama 4/5. Le Monde 20 janvier 2017. p. 14.


Curieux de nature : Les guêpes, les abeilles, les fourmis et les termites ont réussi la vie en société

Allain Bougrain-Dubourg. France Inter, Dimanche 15 janvier 2017. Pour en savoir plus / Pour ré-écouter l'émission radio


Les sociétés animales : les fourmis (3 janvier 2017) avec Laurent Keller. Pour écouter : Télévision suisse     

"Du 02 au 06 janvier, "Tribu" fait un pas de côté et s'intéresse aux sociétés animales. Quel est leur mode de vie? Connaissent-ils des rituels? Ont-ils une vie de couple, une vie de famille? Comment vivent-ils leur sexualité? Nous vous parlons des fourmis avec le biologiste Laurent Keller, grand spécialiste de ces insectes."

Un aperçu général sur les fourmis, avec la verve de L. Keller qui parle des bébés des fourmis, du vol nuptial où les sexués "s'envoient en l'air", des fourmis qui envoient les vieilles ouvrières à la guerre alors que c'est l'inverse chez les humains où l'on envoie les jeunes, il n'y a pas de chef qui donne des instructions. De nombreux thèmes sont abordés : l'agriculture, l'altruisme, la division du travail, les odeurs dans le nid, la hiérarchie, le territoire, l'empathie (il n'y croit pas), les rapports à la mort et les cimetières, les loisirs, le sommeil, etc.


Outils utilisés par des fourmis.

Des fourmis qui utilisent des grains de sable pour transporter du miel à la fourmilère c'est connu, cela avait été fait chez deux espèces différentes d'Aphaenogaster (A. senilis et A. subterranea) par Abogba (1985), puis par d'autres auteurs sur différentes espèces. Des chercheurs de l'université hongroise de Szeged (dans le sud du pays) ont soumis ces deux mêmes espèces d'Aphaenogaster à des substances contenant de l'eau et du miel ainsi qu'un éventail d'accessoires susceptibles d'acheminer ces vivres jusqu'à leur nid. « Certaines espèces de fourmis utilisaient déjà de la boue ou des grains de sable pour absorber puis introduire des liquides dans leur fourmilière. Mais c'est la première fois qu'elles se montrent capables de choisir les moyens les plus adaptés à leurs besoins », observe Patrizia d'Ettorre, professeure d'éthologie à l'université Paris-XIII, interrogée par New Scientist.
Pour en savoir plus

- Maák, I., G. Lorinczi, P. Le Quinquis, G. Módra, D. Bovet, J. Call and P. d'Ettorre (2017). Tool selection during foraging in two species of funnel ants. Animal Behaviour 123: 207-216. http://dx.doi.org/10.1016/j.anbehav.2016.11.005


Une symbiose ancienne : des fourmis agricultrices aux îles Fidji (Pour la Science, janvier 2017).

Pour en savoir plus

- Chomicki, G. and S. S. Renner (2016). Obligate plant farming by a specialized ant. Nature Plants 2: 16181. 10.1038/nplants.2016.181
http://www.nature.com/articles/nplants2016181#supplementary-information


La guêpe émeraude et sa blatte-zombie (Pour la Science janvier 2017, Kaiser et Libersat 2015)   

Pour en savoir plus sur les zombies

- Wilcox, C. (2017). La guêpe émeraude et sa blatte-zombie Pour la Science 741, janvier 741: p. 48-53. http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/article-la-guepe-emeraude-et-sa-blatte-zombie-37963.php
- Kaiser, M. and F. Libersat (2015). The role of the cerebral ganglia in the venom-induced behavioral manipulation of cockroaches stung by the parasitoid jewel wasp. The Journal of Experimental Biology 218(7): 1022-1027. 10.1242/jeb.116491