Revue de presse des fourmis 2011

Mise à jour le 18-Fév-2018

- "Polistes fuscatus", une guêpe très physionomiste. De Hervé Morin, Le Monde, 3 décembre 2011. La guêpe Polistes fuscatus arrive à identifier ses congénères selon leurs dessins faciaux, c'est important dans la hiérarchie des reines. Cela a été montré dès 2002 par Elizabeth Tibbets (Université du Michigan)( voir l'article Tibbetts, E. A. -2002- Visual signals of individual identity in the paper wasp Polistes fuscatus. Proceedings Royal Society London B 269, 1423-1428). Avec Michael Sheehan, ils ont montré que les guêpes apprennent plus vite avec des figures de guêpes, ce que ne sont pas capables de faire les guêpes de l'espèce voisine Polistes metricus où il n'y a qu'une seule reine (voir Sheehan, M. J., Tibbetts, E. A. -2011- Specialized Face Learning Is Associated with Individual Recognition in Paper Wasps. Science 334, 1272-1275). Interview d'Olivier Pascalis (Université de Grenoble), spécialiste de la reconnaissance des visages chez l'homme.

- Leur intelligence défie la nôtre (Science et Vie, mars 2011) : de belles photos en 3D de cerveaux de fourmis, abeille, drosophile. Interview de Mathieu Lihoreau : le bourdon est capable de trouver le chemin le plus court pour butiner un maximum de fleurs.

- Des organismes primitifs pratiquent l'agriculture ! (Science et Vie, mars 2011). D'après Brock D.A. et al (2011) Primitive agriculture in a social amoeba. Nature, 469: 393-396. Pdf

- Les fourmis : un modèle extraordinaire. Sur France Culture le 1er décembre 2011, avec Serge Aron (Laboratoire Évolution Biologique et Écologie, Université libre de Bruxelles). Le lien vers l'émission.

- Antibiotiques et pesticides : un coktail mortel pour les abeilles américaines. De Martine Valo, Le Monde 6-7 novembre 2011. Exemple d'effet cocktail : des anti-varroa utilisés en routine sans effet notable sur les abeilles deviennent beaucoup plus nocifs s'ils sont utilisés avec un antibiotique. C'est ce qui se passe dans de nombreux ruchers américains..

- La fourmi de feu, FR3 Faut pas rêver, Un reportage de Corinne Glowacki et Vincent May, 28 octobre 2011. Le lien vers l'émission

- Sur la fourmi de feu Solenopsis invicta. Comment la fourmi de feu a conquis le monde (Le Monde, 26 février 2011).
Comment les fourmis de feu envahissent la Terre (Libération, 25 février 2011)
D'après Ascunce M.S. et al, Global invasion history of the fire ant Solenopsis invicta. Science, 331: 1066-1068 (2011).

- Fourmi land. Dossier spécial sur les fourmis dans la revue Salamandre (n° 206, octobre-novembre 2011) avec : Bienvenue à Fourmicity, Mégapole des minuscules, Printemps fourmiliant, Je t'aime à mourir, Sacré curriculum, Corps de rêve, Le bon, la brute et le truand, copinages et trahisons, Ensemble, c'est tout, Fourminoïdes (interview de Guy Théraulaz, CNRS Université de Toulouse). En plus un miniguide pour apprendre à reconnaître les fourmis les plus communes. Le site de Salamandre

- Les nouveaux envahisseurs. Jusqu'où iront-ils ? Excellent article de Science et Vie (août 2011), on y parle de la fourmi des jardins (Lasius neglectus), du frelon asiatique avec une interview de Franck Courchamp (Université d'Orsay).

- Guerre des fourmis dans la fourmilière (Le Monde 1er octobre 2011). D'après l'article de Jürgen Trettin et al. "Queen dominance and worker policing control reproduction in a threatened ant" (BMC Ecology, 2011, 11:21 ; doi:10.1186/1472-6785-11-21).

- Vers la découverte de l'hormone de longue vie ? Un joli scoop dans Nature du 26 mai : on a enfin identifié la substance de la gelée royale des abeilles qui détermine la transformation des larves en reines. Cette substance est aussi active chez la drosophile où elle induit une longévité accrue, ce qui indique que les mécanismes sont très anciens.
Voir Kamakura, M. (2011) Royalactin induces queen differentiation in honeybees. Nature 473(7348), 478-483, et les commentaires de Gene Robinson (Robinson, G. E. (2011) Royal aspirations. Nature 473(7348), 454-455)

- Les fourmis selon l'Almanach Savoyard, 2011. Pdf