LA FOURMI CHEZ LES ÉCRIVAINS

Mise à jour le 08-Oct-2015

Ludmila Oulitkaïa
« Sage, sage est le monde des fourmis… » dit le peintre Robert Victorovitch dans Sonietchka de Ludmila Oulitskaïa (1996).

René Barjavel
Bénigne : une vieille femme qui a reçu la magie de Merlin pour l’aider dans sa vie
"Bénigne avait l'oreille très dure, qui n'entendait que ce qu'elle voulait bien, parfois même pas la tempête, mais parfois les pas des fourmis sur le mur."
Dans "L'enchanteur" de Barjavel, Ed Folio (1984), p. 435.

David Lodge
Dans le livre "Hors de l'abri", p.414 : à Heidelberg en Allemagne, dans les forces armées américaines en 1951.
"Tu veux des fourmis au chocolat ? Elle ramassa avec ses longues griffes les insectes enrobés de chocolat et les porta à sa bouche. Il y eut un léger craquement entre ses mâchoires tandis qu'elle mastiquait. Hum, c'est délicieux !"

Henri Michaux
Dans "Mes propriétés" il est question des Trèmes, « êtres mystérieux à tête semblable à celle de la sole, se basculant tout entiers pour manger, mangeurs de fourmis et autres raviots de cette taille ».
Michaux, à douze ans, organisait s'il faut l'en croire des combats de fourmis. La spécialité des Hacs, « ce sont les combats d'animaux. Tout animal qui a la moindre disposition au combat (et lequel n'en a ?), ils le mettent en observation, surveillent et expérimentent ses antipathies pour les centaines d'autres espèces qu'ils ont encagées à cette fin, jusqu'à ce qu'ils aient obtenu des réactions certaines et fixes ». Les fourmis ne quitteront pas Michaux, elles grouilleront dans ses écrits et ses dessins. « Nous sommes plus que jamais entourées de fourmis », écrit la jeune femme "D'un pays lointain".
(Écrivains de 1899 : Henri Michaux, Olivier Rolin, Le Monde du 27 août 1999)

Kant et les fourmis
Durant 40 ans, le philosophe enseigna aussi la géographie. Le texte de son cours vient d'être traduit. On y trouve de nombreux animaux "Au Congo, on voit des colonnes entières de grosses fourmis qui peuvent dévorer entièrement une vache ou un homme malade" (Roger-Paul Droit, Le Monde 5 février 1999, supplément).

Robert Guillain
A Dien Bien Phu avant la bataille "C'est une immense plaine... tous les troncs d'arbres sont rentrés sous terre dans les trosu où vivent les hommes, comme des fétus d epaille que les fourmis ramènent dans le secret de leurs galeries." (Robert Guillain, 14-15 février 1954, dans Le Monde, 31 décembre 1998).

JJ Le Garrec
21 août 2000, 44e jour
Les fourmis (elles sont assez grosses ici), si elles vous montent dessus et que vous les tuez, elles ne peuvent pas prévenir leurs copines du danger, et si vous ne faites que les gifler, elles vont leur raconter que ce n'est pas risqué. Elles sont bêtes, les fourmis, ici ; c'est normal, vu les hommes qu'elles fréquentent. Hier, il y en a une qui s'est chargée d'un grain de riz que j'avais laissé tomber, et elle se débattait dans la jungle velue de mes mollets pour me le remonter. D'un revers de main, je l'ai écrasée. C'est après que j'ai compris ce qu'elle faisait, alors, pour elle, j'ai regretté. (JJ Le Garrec, Évasions – 74 jours à Jolo, XO éditions, 2000, p. 54).

La fourmi géante de Dino Buzzati

Luis Sepúlveda
"L'infatigable fourmi suspend le déménagement du monde dans sa demeure conique."
(Les Roses d'Atacama, éditions Métalié, 2001, p.12)

Catherine Lim
Auteure très impressionnée par les fourmis comme en témoigne son livre "La maîtresse de jade" (Belfond, 2000)